Ostéopathie2018-04-17T18:43:04+00:00

Le titre de D.O. et sa reconnaissance

Au Québec, un D.O. est un diplômé en ostéopathie. Le titre de docteur en ostéopathie n’existe pas au Canada et est strictement réservé aux ostéopathes de formation américaine.

Reconnaissance de la profession

La profession

L’ostéopathie constitue l’art de soigner la personne dans son ensemble en s’efforçant de toujours chercher la cause de son trouble et en respectant la force naturelle de l’organisme. Les 3 grands principes de l’ostéopathie sont les suivants:

L’unité de fonction : le corps humain est toujours considéré dans son ensemble. Si un organe est le siège d’une dysfonction, cela peut avoir des répercussions sur tout l’organisme.
Le pouvoir d’auto-guérison : quelle que soit la situation, l’organisme tend à s’équilibrer. Si une cause externe empêche l’organisme de retrouver cet équilibre, la guérison ne pourra être obtenue que par l’éviction de cette cause. Le corps retrouvera alors son équilibre naturellement.
La relation entre structure et fonction : pour bien fonctionner, les organes doivent se trouver dans une structure (squelette, membranes, fascias, etc.) souple et mobile. Inversement, si c’est l’organe qui fonctionne mal à cause d’une agression externe, la structure environnante, et même à distance, peut perdre sa souplesse et sa liberté de mouvement.

Une intervention ostéopathique repose sur le contact manuel et l’écoute du corps. L’ostéopathie n’utilise pour soigner que des techniques manuelles qui sont appliquées dans le but de corriger un manque de mobilité, de liberté. Apprendre à devenir ostéopathe, c’est apprendre à connaître le corps humain, à l’écouter et à le corriger en respectant sa physiologie.

Une équipe d’enseignants compétents et expérimentés en OSTÉOPATHIE

INSCRIVEZ-VOUS DÈS MAINTENANT!

Je désire plus d’information





Une équipe d’enseignants compétents et expérimentés en OSTÉOPATHIE

INSCRIVEZ-VOUS DÈS MAINTENANT!

Je désire plus d’information





Devenir ostéopathe

Un ostéopathe doit préalablement étudier et connaître l’exacte constitution du corps humain, la localisation de chaque os, ligament, muscle, vaisseau, nerf et organe, la relation de chacune de ces composantes avec les autres et la fonction qu’elles doivent accomplir pour perpétuer la vie et la santé. De plus, l’ostéopathe doit avoir les habiletés et les aptitudes qui lui permettent de détecter la localisation de toutes les obstructions des mouvements normaux de cette grande machinerie de la vie. Il doit non seulement être capable de localiser l’obstruction, mais également pouvoir y remédier. Le rétablissement des conditions idéales entraîne la guérison du corps.

Les études en ostéopathie demandent de fortes aptitudes pour les sciences physiques et biologiques puisque la formation est exigeante et requiert de très bonnes connaissances en biologie, anatomie et physiologie humaines. Il est essentiel d’aimer et d’avoir de la facilité à travailler avec un public diversifié. Des aptitudes en communication sont également nécessaires.

L’ostéopathe doit faire preuve d’écoute, de minutie, de discernement et il doit aussi exercer son jugement. En effet, il doit être à l’écoute de son patient et évaluer subjectivement, mais aussi objectivement ce dernier.

Puisque la majorité des ostéopathes sont travailleurs autonomes, l’étudiant en ostéopathie a intérêt de développer son sens des affaires, de la gestion et de l’entrepreneuriat. L’EPOQ vous aidera en vous enseignant des cours axés sur la gestion des affaires pour les travailleurs autonomes.

demande d’admission

Reconnaissance de la profession au Québec

Depuis plusieurs années, divers comités ont été formés afin de s’entendre sur l’enseignement et l’encadrement de l’ostéopathie au Québec.

Nous ignorons à ce jour si un Ordre professionnel des ostéopathes du Québec sera constitué. L’EPOQ, comme plusieurs autres membres de la communauté ostéopathique au Québec a reçu le 2 novembre 2017 un document d’information présentant ce qu’est un ordre professionnel et proposant différentes dispositions transitoires.

Bien que nous ayons salué les efforts du groupe de travail, nous ne sommes pas en accord avec les propositions élaborées, tout comme l’ensemble des intervenants consultés. En effet, nous avons pris connaissance de la majorité des opinions rédigées quant audit document et force est de constater que l’ensemble du milieu émet de sérieuses réticences à endosser le document.

L’EPOQ a d’ailleurs été la première à se positionner face au document d’information et a choisi d’interpeller directement la Ministre de la Justice Stéphanie Vallée. Notre décision d’écrire immédiatement à la Ministre visait à s’assurer qu’elle aurait une connaissance personnelle de notre position afin d’éviter qu’un Ordre professionnel soit constitué suivant le document d’information reçu. Force est de constater que nous avions une bonne raison de le faire puisque la majorité des intervenants du milieu ont fait de même et ont repris les solutions que nous avons proposées.

Nous demeurons dans l’attente de connaître les recommandations finales de l’Office des professions et du Conseil interprofessionnel du Québec.

Somme toute, l’EPOQ existe depuis plus de 15 ans et nous continuerons à former pour de nombreuses années des ostéopathes compétents qui devraient être aptes, si un Ordre professionnel devait être créé, à devenir membre de cet Ordre!

Au Québec, un D.O. est un diplômé en ostéopathie. Le titre de docteur en ostéopathie n’existe pas au Canada et est strictement réservé aux ostéopathes de formation américaine.

Actuellement l’ostéopathie est enseignée par différentes écoles privées ayant parfois une grande disparité dans leur enseignement, l’EPOQ milite pour une reconnaissance de son programme auprès du Ministère de l’enseignement supérieur. En effet, nous souhaitons recevoir une accréditation du MELS afin de devenir un établissement d’enseignement reconnu par celui-ci, accréditation qu’aucune école d’ostéopathie au Québec n’a obtenue à ce jour.

Nous croyons que préalablement à la création d’un Ordre professionnel, l’uniformisation des programmes d’ostéopathie est nécessaire, chaque école pouvant par la suite garder sa couleur.

Au Québec, la profession peut être exercée librement et les ostéopathes sont reconnus comme faisant partie des services de santé. La majorité, sinon la totalité, des assureurs les reconnaissent. Depuis quelques années, plusieurs écoles ont vu le jour, avec une certaine disparité dans leurs approches et leurs cursus. La formation d’un ostéopathe demande du temps : les habiletés de palpation, entre autres, se développent avec l’expérience. Les étudiants qui suivent une formation complète en ostéopathie ont souvent déjà une formation pertinente dans un domaine lié à la santé. La durée de la formation s’étale habituellement sur une période de trois à six ans, selon l’école, la formule d’enseignement et les antécédents de l’étudiant. Ceux-ci sont en tout point qualifiés pour la pratique ostéopathique dans un contexte de médecine complémentaire ou alternative à la médecine conventionnelle.

L’ostéopathie est très appréciée par la population pour son efficacité. La grande qualité des praticiens et leur capacité à transmettre leurs connaissances permettront à la pratique de l’ostéopathie de continuer à prendre de l’ampleur avec la formation de nouveaux ostéopathes.

Au Québec, il existe plusieurs regroupements professionnels auxquels les ostéopathes peuvent se joindre. Bien que les finissants de l’EPOQ puissent être membres à divers endroits, la majorité d’entre eux s’inscrit auprès d’un regroupement appelé la Corporation des Professionnels Ostéopathes du Québec (CPOQ). Celle-ci reconnaît la formation sérieuse et complète de l’EPOQ et admet sans aucune restriction dans ses rangs, avec dispense d’examen d’entrée, les finissants de l’EPOQ. Des ostéopathes avec une formation autre que celle de l’EPOQ sont également membres à la CPOQ et ont dû satisfaire leurs crtières d’admission en tant que membre. La CPOQ comprend entre autres un comité disciplinaire, un comité social et un comité de formation continue : des atouts importants pour la qualité des ostéopathes et de l’ostéopathie au Québec. Cette corporation est un regroupement indépendant de l’école qui vise, en premier lieu, la sécurité du public et un environnement propice pour ses membres.

Vous pouvez contacter la CPOQ en tout temps au 450-635-2205 ou sans frais au 1-888-335-2205 ou visiter le site. Notre école est également membre institutionnel de la SOFEDUC qui atteste de la qualité et de la rigueur de nos formations.