Les formations continues sont offertes pour tous et ne sont pas réservées qu’aux étudiants et aux diplômés de l’EPOQ.
Chargement Évènements

 

Présentation du cours

Titre – Initiation à la prise en charge ostéopathique du bébé et de l’enfant de la naissance au projet orthodontique

Horaire – 09h00 à 12h30 et de 13h30 à 17h00

Date – 8-9-10 février 2019

Lieu de cours – 6955, Boul. Taschereau – local 208, Brossard – QC -J4Z 1A7

La formation s’adresse aux étudiants en ostéopathie de 5e année ainsi qu’aux ostéopathes, physiothérapeutes, pédiatres, sages-femmes, dentistes et orthodontistes.


Prix : 650$


Présentation du formateur

Diplômé de l’école d’ostéopathie ATMAN en 1992
Diplômé de l’école d’ostéopathie de Genève en 1995
DU – UFR BICHAT – Paris.

Exercice professionnel

Exerce en cabinet d’ostéopathie à Rennes (35) depuis 1993
Enseignant depuis 2000 en formation initiale et continue (périnatalité, ostéopathie crânienne, etc)
Responsable de l’enseignement de l’ostéopathie crânienne à l’IFSO-Rennes
Co-directeur de l’Institut de Formation Supérieure en Ostéopathie de Rennes (IFSO-R).

BOUDEHEN exerce comme ostéopathe depuis une quinzaine d’années, et s’est intéressé très tôt aux différents pôles du travail ostéopathique.  Il a développé l’aspect fonctionnel de l’ostéopathie au sein du collège ATMAN et l’aspect structurel au collège d’Etiopathie de Genève. Il propose depuis plusieurs années, la synthèse de son parcours ainsi que son savoir-faire, dans une logique pragmatique de soins adaptés à une pratique quotidienne en cabinet en formation initiale à l’IFSO-Rennes et en formation continue.

 

Contenu de la formation

1 . Initiation à la prise en charge ostéopathique du bébé et de l’enfant de la naissance au projet orthodontique

Le contexte:

La prise en charge des pathologies fonctionnelles de la sphère pelvienne et du système périphérique du bébé et de l’enfant accorde une grande importance au nursing que doit acquérir l’équipe soignante et les parents de l’enfant après restauration des qualités conjonctives du bébé par l’ostéopathe. La réponse thérapeutique de l’ostéopathie chez le tout petit s‘inscrit dans un projet d’équipe et de compétences croisées où l’ostéopathe doit garder son approche originale sans remplacer les autres professions.

La prise en charge du bébé de ses premiers jours à l’acquisition d’une déglutition adulte oblige l’ostéopathe à suivre étape par étape l’évolution du crâne et du rachis de l’enfant. Classiquement l’ostéopathie dans le champ crânien s’appuie sur le concept de W. G. Sutherland qui sous-entend que les os du crâne « bougent » selon un rythme liquidien : le Mouvement respiratoire Primaire (MRP). Il décrit une biomécanique de motilité des os entre eux et l’ostéopathe sert de guide et d’amplificateur à cette motilité. Certains ostéopathes, voire certaines écoles d’ostéopathie ne souscrivent pas ou seulement partiellement à ce concept. Les méthodologies d’application ainsi que les explications d’un autre modèle sont propres à chacun ou à chaque école et ne sont pas réellement explicitées. L’ostéopathie crânienne n’est plus tout à fait celle de Sutherland mais pas encore tout à fait autre chose non plus. Faute de compréhension du système et faute de résultat clinique, de nombreux thérapeutes abandonnent ou négligent le travail crânien chez l’adulte comme chez l’enfant. Les praticiens cherchent à se former vers une ostéopathie crânienne plus pragmatique ou à compléter leur arsenal thérapeutique. Depuis quelques années le modèle ostéopathique structurel a été appliqué au crâne au sein de l’Institut de formation supérieur en ostéopathie de Rennes (IFSOR). Il en découle un concept précis s’appuyant sur un modèle architectural et mécanique connu : la Tenségrité. L’ostéopathie crânienne structurelle est l’expression théorique et pratique de ce cheminement.

Objectifs de la formation:

L’objectif est de permettre qu’à la fin de la formation chaque apprenant puisse réaliser tout ou partie des techniques et d’appliquer les règles de la manipulation structurelle et d’utiliser le raisonnement clinique et son application mécanique aux pathologies non-organiques classiques du bébé et de l’enfant.

La formation est divisée en trois modules :

1.1  Module 1  (8 février 2019): Les bases fondamentales structurelles adaptées au concept et à son application pratique sur le nourrisson au niveau des membres inférieurs et du bassin

 En fin de module 1, les apprenants devront être capables de :

  • Définir la lésion structurelle comme un changement d’état de la structure
  • Appliquer les règles de positionnement du thérapeute et du sujet de la mise en place jusqu’à la prise (s ‘asseoir, se placer, placer son sujet)
  • Classer chronologiquement les étapes des civilités tissulaires (CT)
  • Identifier les grandes étapes de prise en charge de l’enfant de la naissance à l’acquisition de la respiration de type adulte.
  • Identifier les différentes lésions ostéopathiques des membres inférieurs du bassin et mettre en œuvre la correction structurelle correspondante aux lésions rencontrées
  • Mettre en œuvre un travail intra-osseux du tibia et le l’aile iliaque
  • Appliquer ce travail sur l’enfant plus grand (Osgood slater, genu varum …
  • Définir le caractère auditif, visuel ou kinesthésique de l’enfant
  • Identifier les éléments importants à recueillir à l anamnèse
  • Comprendre la particularité de la prise en charge structurelle du bébé

1.2   Module 2  (9 février 2019): Enquête et repérage de la lésion ostéopathique au niveau du tronc et des arcs costaux. Prise en charge de la sphère viscérale et du thorax

 En fin de module 2, les apprenants devront être capables de :

  • Identifier une perte de qualité élastique du conjonctif au niveau viscéral
  • Mettre en pratique la correction spécifique à chaque partie du cadre colique de l’enfant
  • Identifier les spécificités pathognomoniques de chaque cadran digestif
  • Décliner l’enquête conjonctive de la prise en charge du nouveau-né des pieds à la tête crâne, sous la dictée du formateur.
  • Appréhender le contenant et le contenu
  • Appliquer la gestuelle à l’enfant plus grand
  • Décliner l’enquête conjonctive sur des sujets différents
  • Mettre en pratique le test et la correction des premiers arcs costaux
  • Appliquer ces techniques sur l’enfant plus grand

1.3   Module 3  (10 février 2019): Enquête et repérage de la lésion ostéopathique au niveau de la base du crâne et de la face et mise en place des outils gestuels adaptés à sa correction os par os

En fin de module 3, les apprenants devront être capables de :

  • Mettre en oeuvre la prise Rugby
  • Mettre en œuvre le passage de la prise des deux sphères à la prise sphère postérieure
  • Identifier les intérêts mécaniques neurologiques et vasculaires de CO (MNV)
  • Identifier une lésion au niveau C1 C2
  • Mettre en œuvre la technique (TK) du Foramen magnum (au pied-de-biche et en axial)
  • Mettre en œuvre le passage de CO à OM et réaliser la mise en place de la technique OM
  • Mettre en œuvre le lift frontal adapté au nourrisson
  • Mettre en pratique la technique sphéno-frontale
  • Identifier MNV du frontal
  • Identifier la différence entre travail intra osseux et sutural du frontal
  • Identifier le travail en puissance et/ ou en finesse
  • Réaliser la technique du canal lacrymal
  • Réaliser la technique de la trompe auditive chez le NN
  • Réaliser la technique de la bosse sérique
  • Mettre en œuvre la technique de l’otite chez le NN
  • Identifier les conséquences d’un travail de la base chez le NN en vue d’une meilleure organisation de la face du jeune adolescent
  • Identifier les grandes phases de prise en charge ostéopathique du bébé et de l’enfant

S’inscrire à la Formation continue
Les formations continues sont offertes pour tous et ne sont pas réservées qu’aux étudiants et aux diplômés de l’EPOQ.