Rectifications et excuses – Master EGSO / ENOSI

Rectifications et excuses – Master EGSO / ENOSI

Retourner aux articles

Brossard, le 7 décembre 2018
SOUS TOUTE RÉSERVES

Madame Anaïs Beaupré
Monsieur Jérémie Croc
ENOSI Plateforme d’apprentissage
6830, avenue du Parc, 4e étage
Montréal (Québec) H3N 1W7

Objet : Rectifications et excuses – Master EGSO / ENOSI


Madame,
Monsieur,

La présente fait suite à la réception de votre mise en demeure datée du 5 décembre 2018 reçue par huissiers à nos bureaux le 6 décembre 2018.

Le 7 novembre 2018, j’ai fait parvenir une lettre à la CPOQ à l’effet que suivant les informations que j’avais obtenue de contacts en France, il n’était pas possible pour un ostéopathe diplômé d’une École québécoise, suivant la formation Master EGSO de pouvoir automatiquement pratiquer en Europe.

Subséquemment à l’envoi de notre lettre là la CPOQ, voici l’information obtenue :

Il appert que la formation qui est proposée aux ostéopathes diplômés au Québec est un complément de formation pour obtenir le diplôme d’ostéopathie D.O. de grade Master délivré au Grand-Duché de Luxembourg.

Pour ce faire, chaque candidat doit présenter leur dossier scolaire étudié en commission pédagogique. La validation des acquis leur permet d’être ou non éligibles à s’inscrire à la formation.

A l’issue de la formation et à la réussite aux examens, l’étudiant obtiendra un diplôme délivré au Grand-Duché de Luxembourg.

Il appert aussi que les diplômés du Luxembourg présentent leur dossier fourni par l’école à I’ARS du lieu d’exercice qui est soumis à une commission régionale afin d’autoriser individuellement à user du titre d’ostéopathe et à l’enregistrement au répertoire ADELI.

Pour information, les diplômés de EGSO ont obtenu leur attestation d’inscription au répertoire ADELI.

Conséquemment, tel que requis dans votre mise en demeure, je présente mes excuses sincères à EGSO ainsi qu’à ENOSI Plateforme d’apprentissage et plus particulièrement à Madame Beaupré et Monsieur Croc. Je tiens à préciser que j’ai beaucoup de respect pour leur travail.

Je réitère que j’ai très possiblement été mal informée, mais dans tous les cas, jamais je n’ai eu l’intention de nuire ou de diffamer qui que ce soit dans les circonstances. Je n’ai jamais tenté sciemment ou inconsciemment, de remettre en doute l’honnêteté, la transparence et l’intégrité de ENOSI et plus précisément de Madame Beaupré et de Monsieur Croc.

Je regrette que la situation ait dégénérée à ce point.

La présente lettre sera publiée sur nos réseaux sociaux et sur le site internet de l’EPOQ tel que requis.

Espérant le tout à votre entière satisfaction, veuillez agréer, Madame, Monsieur, l’expression de mes salutations les plus distinguées.

Caroline Durand
Directrice des opérations et du soutien à l’enseignement

2018-12-07T15:34:53+00:00