Campagne publicitaire # Entre Bonnes Mains

Campagne publicitaire # Entre Bonnes Mains

Retourner aux articles

Brossard, le 17 avril 2018

Madame Louise Cantin
Monsieur Marc Gauthier
Ostéopathie Québec
7000, avenue du Parc, suite 204
Montréal (Québec) H3N 1X1

Objet : Campagne publicitaire # EntreBonnesMains


Madame, Monsieur,

La présente fait suite à la parution de votre campagne de publicité #EntreBonneMains dans le cadre de la semaine internationale de l’ostéopathie.

Je comprends parfaitement que la promotion de vos membres auprès du public fait partie intégrante de votre mission en tant qu’association. Toutefois dans la conjoncture actuelle, je me questionne sérieusement quant à l’angle que vous avez choisi pour le faire. Pour reprendre gentiment ce que vous m’aviez dit en novembre dernier lorsque j’avais écrit une première lettre à la Ministre de la Justice, à quoi vous avez pensé?

Vous m’aviez convaincue qu’il était possible et souhaitable que l’ensemble de la communauté ostéopathique soit soudée dans le cadre de la création éventuelle de l’Ordre professionnel des ostéopathes du Québec. Malgré les nombreux avis de différents intervenants de la communauté ostéopathique m’indiquant que j’étais bien naïve de croire à votre réel intérêt quant au regroupement de la communauté, je vous ai accordé ma confiance et refusé de prêter de mauvaises intentions quant à votre association. Force est de constater à la lumière de votre publicité que ce n’est pas le cas.

Que vous fassiez la promotion de vos membres, cela va de soi. Mais que vous en fassiez la promotion au détriment de l’ensemble des ostéopathes du Québec qui ne sont pas membres de votre association, cela me laisse plus que perplexe.

Qui pose la main sur votre enfant?… Vous savez pertinemment que les ostéopathes qui pratiquent principalement en pédiatrie ont pour la plupart suivi une multitude de formations continue en pédiatrie, lesquelles sont souvent données par des sommités en la matière. Au lieu de générer une campagne positive auprès de la population, ce que vous avez les moyens de faire, vous divisez les ostéopathes en deux catégories : les bons ostéopathes qui sont membres d’Ostéopathie Québec ayant étudié au CEO ou au COQ pour la majorité et les mauvais de qui le public devrait se méfier, s’assurer qu’ils ne touchent surtout pas à personne, soit tous les autres ostéopathes qui ne sont pas membres de votre association.

Je souhaite simplement en terminant vous rappeler que le Collège des médecins du Québec a déposé 33 chefs d’accusation d’exercice illégal de la médecine contre cinq ostéopathes (faisant partie de votre association) et contre le Collège d’études ostéopathiques (CEO), l’un des plus grands centres de formation de la province duquel proviennent vos ostéopathes.

Je souhaite également vous informer que la poursuite la plus importante en responsabilité civile envers un ostéopathe, soit une poursuite de plus d’un million et demi, a été récemment déposée contre un ostéopathe qui est d’ailleurs toujours membre de votre association. Et vous dites à la population qu’avec vos ostéopathes c’est #EntreBonnesMains?…

Espérant le tout conforme, veuillez agréer, Madame Monsieur, l’expression de mes salutations distinguées.

Caroline Durand
Directrice des opérations et du soutien à l’enseignement

cc.
Alexandre Rouhani, directeur général EPOQ
Johanne Caron, Présidente CPOQ
Nicolas Blanchette, Regroupement IEOQ
Didier Bloch, Président Alliance Canadienne de Médecine Alternative
Renaud Duguay-Lefebvre, Président Socato
Édith Larose, Association des ostéopathes RITMA
Patrice Bélanger, Président CPOC
Robert Brissette, Association Québécoise des ostéopathes

2018-04-17T19:25:36+00:00